Le Centre de recherche sur la théorie et l’histoire du Théâtre (CRTHT)
 Direction : Gilles Declercq

Secrétariat scientifique : Pierre-Louis Rosenfeld et Cécilia Laurin


Présentation


 



Le Centre de Recherche sur la Théorie et l’Histoire du Théâtre est l’un des deux centres historiques qui ont constitué l’IRET. Créé en 1983 par Jacques Scherer, fondateur des Etudes Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, il a été ensuite dirigé parMartine de Rougemont. Gilles Declercq en est l’actuel responsable. Parmi les membres titulaires de l’IRET, il compte 3 professeurs – G. Declercq, Alessandro di Profio et Catherine Treilhou-Balaudé – et 3 maîtres de conférences – Jeanne-Marie Hostiou, Pierre Letessier et Romain Piana. Il compte également, en tant que membres associés réguliers, tous anciens membres titulaires de l’IRET, Anne Surgers (Pr. U. Caen), Jean de Guardia (MCF HDR, U Paris Créteil), Céline Candiard (MCF U. Lyon 2) et Fabien Cavaillé (MCF, U. Caen). En tant que partenaires associés internationaux collaborant régulièrement aux productions du Centre : Julia Prest (U. of St-Andrews, Royaume Uni), Marianne Noujaïm (U. Libanaise, Beyrouth, Liban), Stella Spriet (U. de la Saskatchewan, Canada ; Jennifer Tamas (U. Rutgers, Etats-Unis). En tant qu’Ater, Simon Marlet; et Elise Leménager, doctorante contractuelle,. Comme professeurs émérites, Georges Banu, Martine de Rougemont (active jusqu’à son décès en août 2015) et Myriam Tanant.

Dès son origine, le CRTHT a fonctionné comme un Centre d’accueil au
spectre de recherche large
pour l’ensemble des chercheurs en études théâtrales, du doctorant au chercheur confirmé. L’axe directeur de son action est un Séminaire annuel récurrent (séances recensées dans l’Annexe A) qui combine trois formes d’intervention : invitation de conférenciers choisis pour leur contribution à l’historiographie théâtrale et/ou à la réflexion théorique sur le théâtre et les arts de la représentation ; intervention de membres de l’IRET sur leurs recherches en cours ou leurs publications récentes ; exposé de doctorants, le plus souvent à l’approche de la rédaction finale, ou de la soutenance. Cette initiative du CRTHT s’ajoute à l’exposé de thèse à mi-parcours organisé depuis cette année par l’Ecole doctorale Arts & Médias.

 

Parallèlement, le CRTHT développe des actions thématiquement ciblées : série de conférences, journées d’étude, colloques, publications liées aux sujets traités. A ce titre, les questions historiques ont été, selon l’usage du Centre depuis sa fondation, croisées avec des interrogations de poïétique ou d’esthétique générale. En témoignent, par leur étude au cours du présent contrat, deux thématiques qui se sont succédées en se faisant explicitement écho : Statut et fonction des réécritures de l’antiquité à la modernité théâtrale (C. Treilhou-Balaudé) ; La traversée des genres dans l’œuvre de Pier Paolo Pasolini, (M. Tanant et G. Declercq. Ces actions marquent l’intérêt que porte le CRTHT aux interactions du théâtre avec les autres arts, intérêt partagé avec le second Thème de l’IRET et en phase avec le master Théâtre et autres arts initié par C. Naugrette. Outre le cinéma, la musique
et plus encore l’opéra
sont des axes d’études pris en charge par le professeur A. di Profio.

Les problématiques esthétiques se sont encore concrétisées par un dispositif croisé de séminaire, colloque et publication sur la question de la fascination des images, étude transhistorique et pluridisciplinaire (littérature, théâtre, peinture, cinéma) menée en collaboration avec deux universités canadiennes.

Les travaux historiographiques, donnée récurrente du CRTHT, s’efforcent de parcourir autant que possible le spectre de l’histoire du théâtre, ce que permet la complémentarité de ses membres titulaires : 17e siècle anglais et français (C. Treilhou-Balaudé, G. Declercq), 18e siècle (J.M. Hostiou), 19e siècle (A. di Profio). Mais encore, potentiel unique dans le panorama des études théâtrales françaises, la prise en charge du théâtre antique grec et romain (P. Letessier et R. Piana). Programme de recherche « Les théâtres antiques et leur postérité », en association avec Claire Lechevalier (U. Caen) et Sylvie Humbert-Mougin (U. Tours). En trois axes : Étude des dramaturgies antiques (comédies grecque et romaine en particulier)/ Histoire de la réception/ Recension et analyse de la présence du corpus antique dans la création contemporaine.

 

 

Enfin, la prise en charge du patrimoine théâtral a rapproché le CRTHT des humanités numériques par la constitution depuis 2005 à ce jour d’un corpus numérique de captations et de documentation théâtrales : initié par la numérisation des documents vhs de la Théâtrothèque Gaston Baty, ce programme Mémoire Vive du Théâtre s’est développé par la constitution des fonds Daniel Mesguich et Jacques Lassalle (metteurs en scène ayant confié leurs archives à l’IRET). Le contrat actuel a permis, avec le concours du Centre Informatique de Recherche, de l’INA-Lille, et de S. Spriet, membre associée de l’IRET (U. Saskatchewan), la numérisation et le catalogage des Archives Mesguich liées au travail de ce dernier au théâtre de la Métaphore.

 

Programmes


Publications et corpus numériques : Pasolini et la traversée des genres : autour d’Edipo-Re et Medea, ouvrage collectif,G. Declercq et M. Tanant dir. / Diffusion et publication des cycles de conférences annuelles du séminaire/ Publication faisant suite au colloque sur l’opsis / Extension et valorisation de la base de données « Théâtre antique en France », notamment par mutualisation avec des projets d’humanités numériques analogues en Europe, au premier chef The Archive of Performances of Greek and Roman Drama d’Oxford. / En partenariat avec la Théâtrothèque, extension du corpus numérique par le programme récurrent Mémoire Vive du Théâtre.

Collaboration intra-thématique : le CRTHT est associé à deux actions à venir du Groupe de Recherche sur la Poétique de la scène contemporaine (Thème 2) : a) Journée d’étude sur Poésie et Théâtre (novembre 2017, co- organisée par Simon Marlet, Ater et membre du CRTHT). b) Séminaire de recherche et Colloque international sur La Question du rythme – Théâtre, Architecture, arts plastiques et musique, G. Declercq, A di Profio, C. Naugrette et P. Damien Huyghe (UP1) org., printemps 2019.

Collaboration interartistique : dans une approche historiale de la notion d’interprétation dans les arts, le CRTHT s’associera à la délivrance d’un prix récompensant un essai inédit et innovant sur l’exécution musicale historiquement informée (A di Profio, G. Declercq). En partenariat avec le Centre d’études Supérieures de la Renaissance (UMR 7323 U de Tours), la Ville de Tours, l’association Nota Bene —dans le cadre du festival Concerts d’automne.

 

Séminaire


Séminaire du CRTHT : le Centre souhaite donner une dimension institutionnelle accrue à son séminaire. Doté d’un Comité scientifique13, programmé et annoncé sur les sites de diffusion ad hoc (Dramatica, Fabula), il
comptera désormais 5 conférences de chercheurs innovants et/ou reconnus pour leur contribution à l’historiographie théâtrale et/ou la théorie et l’esthétique du théâtre. Au programme 2017-18 : Colette Nativel (Histoire de l’art, Paris I) « théâtre et écriture allégorique » (séance inaugurale au Théâtre de la Colline) ; Marc Duguet (Etudes théâtrales, Grenoble) « la dramaturgie classique et ses possibles » ; Estelle Doudet (Théâtre et littérature médiévale, Grenoble et IUF) « théâtre et arts de la parole aux 15e et 16e siècle »s ; Damien Colas (CNRS, UMR Iremus) « La musique à l’épreuve du théâtre en France, 19e siècle » ; Marion Faure Ribreau (Etudes théâtrales antiques) « Jeu et construction du personnage dans la comédie romaine ». Sous réserve de l’accord des intervenants, les conférences seront enregistrées et diffusées sur le web et/ou proposées, une fois réunies et thématisées, à la Revue d’historiographie théâtrale (revue numérique de la Société d’Histoire du Théâtre).

 

Journées d’étude et Colloques


Réécritures, de l’antiquité à la modernité théâtrale, séminaire thématique et journée d’étude (juin 2012) organisé par C. Treilhou-Balaudé.

Médée, une voix contemporaine, journée d’étude organisée par R. Piana et Claire Chevalier, 11 décembre 2012, Théâtre des Champs-Élysées (à l’occasion de la mise en scène d’une « Trilogie Médée – Charpentier, Cherubini, Dusapin). Publication : Skén&graphie, n°4, 2016, p. 19-103.

Fascination des images/ Images Fascination, colloques en diptyque et en collaboration internationale franco- canadienne : S. Spriet (U Saskatchewan, Saskatoon, 20-21 janvier 2012), A. Wall (U Calgary, 4-6 mars 2013), M.-D. Popelard (UP3) et G. Declercq.


Opernkomponisten und soziale Rahmenbedingungen : die Rolle des Adels in 19 Jahrhundert (Compositeurs d’opéras et contexte social : le rôle de la noblesse au 19e s.) : « Verdi und Wagner », colloque international, Villa Vigoni (Italie), A. di Profio, F. Della Seta, A. Gerhard et K. Pietschmann org., 5-7 décembre 2013.

Térence, séminaire-Atelier en recherche-création, animé par P. Letessier (2014-2016).
- Scènes de dispute : dispute et dramaturgie en France et en Grande-Bretagne (XVI-XVIIIe siècles) / Quarrels scene. Conflicts and dramaturgy in French and British Theater, Colloque et festival dramatique, 5-7 juin 2014, organisé par J.-M. Hostiou avec S. Vasset (UP7), le programme ANR ARGON et l’UMR 5186 (CNRS-U Montpellier 3), et en partenariat avec le Théâtre Mouffetard. Publication dans Arrêt sur Scènes/Scène focus, n°3, 2014.

Maestro ! Dirigieren im 19. Jahrhundert / Orchestral Conducting in 19 th Century Europe, Köln, Hochschule für Musik und Tanz, Colloque, journée d’étude internationale,10 juin 2014, A. di Profio et A. Jacobshagen.

Shakespeare, l’étoffe du monde, co-commissariat par C. Treilhou-Balaudé de l’exposition du même titre au Centre National du Costume de Scène (juin-
décembre 2014) ; organisation sur la base d’une convention avec le CNCS de journées d’étude et de rencontres artistiques, Moulin, 5-6 décembre. Manifestation croisant historiographie, muséographie et problématique des lieux et institutions théâtrales.

 

« Relire Hamlet par le théâtre et le cinéma : journée d’étude organisée par le CEREDI (U Rouen) et master-classe avec Daniel Mesguich organisée par G. Declercq, 8 avril 2015, Rouen.

Le Barbier de Séville, sources littéraires et versions musicales I : du théâtre antique au 19ème siècle, séminaire organisé par A. di Profio (2015-2017).

La traversée des genres dans l’œuvre de Pasolini, séminaire thématique organisé par G. Declercq et M. Tanant. Journées d’étude conclusives en juin
2018, préparatoire à publication autour d’Œdipe-Roi et Médée.


La Théâtralité dans la poésie d’Yves Bonnefoy, journée d’étude et représentation théâtrale du Désordre (première mondiale), 5 mai 2016, Amphithéâtre de la BNF, journée organisée par Simon Marlet et Gilles Declercq avec le concours de la BNF.

« Autour de Jacques Lassalle. Mettre en scène : contexte et transmission », journée d’étude organisée par l’ENEAD de la Sorbonne Nouvelle (Enseignement numérique et à Distance), la Théâtrothèque Gaston Baty et l’IRET (table ronde animée par J. M. Hostiou ; mise à disposition du fonds numérique Lassalle) : valorisation auprès
du grand public du corpus théâtral numérisé par l’IRET, Comédie française, 18 mai 2016.

Pierre Corneille, la Parole et les Vers, colloque international, organisé par le CEREDI, l’IRET et l’IRCL (U. Montpellier), 31 mai-2 juin 2017, Rouen. Journée d’étude préparatoire, 23 mars 2016.

Prochaines journées d’étude : une journée en juin sera désormais dédiée aux exposés des doctorants du Centre. Elle sera le plus souvent associée à une journée d’étude thématique. Sont prévues à ce titre : séance conclusive du cycle « Pasolini et la traversée des genres » (2 journées, 2018). Ce cycle inter-arts
(théâtre, peinture, photographie, cinéma) qui sera poursuivi par le thème « Regard, picturalité et image mutique dans l’œuvre d’Antonioni » (G. Declercq et M. Tanant, journée d’études 2019). En 2020 : Journée d’étude « Le Corps criminel dans les arts de la représentation » initiative de jeunes chercheurs (Cécilia Laurin et Pénélope Duchaufour), qui examinera les variations historiques et esthétiques d’un motif dramatique récurrent (le crime) à partir du matériau même de son expression (le corps), de l’Antiquité à nos jours.

Prochains colloques : a) au titre des interrogations esthétiques et théoriques, le CRTHT organisera en 2021 un colloque international sur le thème « Les Yeux du Spectacle : la question de l’opsis de l’antiquité à la première modernité », avec la participation prévue de Florence Dupont (UP7) et Oliver Taplin (U Oxford), en co-organisation avec les équipes théâtrales de Caen (F. Cavaillé, A. Surgers), Lyon 2 (C. Candiard) et Créteil (J. de Guardia) ; ce programme de recherche entrera ainsi en articulation avec les recherches sur les études visuelles à l’ère contemporaine (thème 2). b) Au plan historiographique, le CRTHT organisera à l’horizon 2019 un séminaire de recherche interdisciplinaire et interuniversitaires sur Théâtre antique et scènes contemporaines, occasion d’un dialogue entre hellénistes, latinistes, comparatistes et chercheurs en études théâtrales. Complémentairement, le CRTHT (J. M. Hostiou) a répondu en 2017 à un appel d’offre international du Thomas Jefferson Fund et a programmé à ce titre, sous réserve d’obtention du financement, en coopération avec l’université de Miami (L.J. Logans) deux colloques croisés sur Le Théâtre de la Régence ((2018/2019).—dans le cadre du festival Concerts d’automne.


Publications récentes


 

Fascination des images, images de la fascination, postface de Pascal Quignard, dir. G. Declercq & S. Spriet. Collectif réalisé par sélection des interventions des 2 colloques précités et d’un appel complémentaire à contribution. Presses de la Sorbonne Nouvelle, 2014, 368 p. et 50 Illustrations.

Shakespeare, l’étoffe du monde, dir. C. Treilhou-Balaudé et A. Verdier. Catalogue de l’exposition précitée. Editions Gourcuff Gradenigo, 2014, 164 p., préface, annexes et 150 illustrations. Histoire, esthétique et scénographie autour du costume des mises en scène shakespeariennes, de la scène élisabéthaine au XXIe siècle.

Les Théâtres institutionnels (1660-1848). Querelles, enjeux de pouvoir et production de valeurs, J. M. Hostiou & J. Goodman, S. Loncle, M. Roussillon, Revue d’Histoire du théâtre, jan-mars 2014, n° 261. Croisement d’approches historiques, politiques, esthétiques et rhétoriques.

Études théâtrales / 1. Les origines, G. Declercq & C. Naugrette dir.., dossier, bibliographie et cahier photographique, in Registres, 18, 2015. Travail impliquant épistémologiquement l’ensemble des membres de l’IRET qui se penchait ainsi indirectement sur son origine et son identité.

 Gioachino Rossini, Il Barbiere di Siviglia. Fonti. A di Profio, Fondazione Rossini, 2016, CXII-771 p. Recherche génétique articulant l’opéra à ses sources littéraires et dramatiques. En phase avec le séminaire de master 2014-2016



 

Le Théâtre romain, F. Dupont et P. Letessier, A. Colin, 2ème édition, 2017. Un ouvrage de référence diffusant auprès des étudiants les nouvelles perspectives de la recherche en études théâtrales antique intégrant notamment la problématique de la performance, du jeu et du corps actorial.

« Théâtre antique en France » (www.theatre-antique.fr) développement et lancement opérationnel (2017) de cette base de données recensant les mises en scène du répertoire ancien grec et latin créées ou diffusées en France depuis le XIXe siècle. Resp. R. Piana.