Le laboratoire Scènes francophones et écritures de l’altérité (SeFeA)

  


Présentation


Dirigé par Sylvie Chalaye, le SeFeA a vu le jour à Paris 3 au sein de l’Institut de Recherche en Etudes Théâtrales en 2007 et se veut l’héritier des premières recherches lancées par Jacques Scherer sur les dramaturgies d’Afrique noire. Il fédère des membres de l’équipe, des chercheurs internationaux et des artistes, constitués en laboratoire, qui s’intéressent aux poétiques contemporaines des dramaturgies du monde francophone traversées par l’histoire coloniale et l’histoire des migrations. Le programme « Afrique(s) en scène : corps, territoire et mémoire » que développe le laboratoire s’inscrit dans une dynamique triangulaire entre Afrique, Europe et 
Amérique(s) et interroge la création contemporaine en étudiant en particulier la question du corps scénique et du corps diasporique dans des dramaturgies travaillées par la question de la mémoire et du territoire. Il s’agit notamment de mettre en lumière la spécificité esthétique des créateurs issus de cette altérité en identifiant l’inventivité de leur écriture et en conceptualisant les poétiques qui les structurent (marronnage, jazz, carnaval, oralité, etc.), mais également de construire une histoire de ces dramaturgies francophones au carrefour de plusieurs territoires, plusieurs imaginaires, plusieurs mémoires. La nature des problématiques du SeFeA le conduit à travailler en forte réticularité avec la collaboration d’Enseignants-chercheurs nationaux (A. Bourdie, U Créteil ; Chr. Bethune, U Saint-Etienne, J.-G. Chali, U Antilles ; G. Mouëllic et E. Parent, U Rennes 2 ; A. Pierrepont et Y. Seite, UP7) et internationaux, notamment aux Etats-Unis (S. Bérard, U Virginie ; J. Miller, NYU ; M. Brewer, U Minnesota, B.Edwards U Columbia, C. Konkobo, U Tennesse, Ch. Markward, U Pennstate, E Sahakian, U Georgia), au Brésil (M.Peirera, U Sao Paulo) et en Afrique (I. Bah, U Thiès Sénégal, J R Fofie, U Yaoundé Cameroun ; E Gbouablé, U Houphouët-Boigny Côte d’Ivoire ; P Kompaore et I. Kam U Ouagadougou Burkina Faso ; D Traoré U Houphouët-Boigny Côte d’Ivoire).


Corrélativement, le SeFeA a développé des partenariats avec des structures artistiques comme Textes en Paroles dans la Caraïbe pour les écritures, Axe Sud pour les captations filmées, la Cie Rualité pour la danse et les arts de rue ; Théâtre inutile pour la marionnette, avec des festivals, notamment les Frankolorés en Europe Centrale, le MASA en Afrique subsaharienne, le Festival d’Avignon Off, Cinéjazz, Be Jazz, Banlieues bleues ; et avec des institutions de la Francophonie (OIF) et des universités nationales : (Rennes 2, U des Antilles), et internationales (Eltè à Budapest, U Houphouët Boigny -Côte d’Ivoire, U de Virginie, Louisiana State U, New York U, U of Minnesota, U de Sao Paulo, U de Ouagadougou, U Fédérale Salvador de Bahia, Université de Thiès au Sénégal, U Géorgie). Enfin, il associe à ses manifestations scientifiques nombre d’artistes impliqués dans les thèmes qu’il étudie, dont : R. Bicep, M.J Chalus, G. Dambury, A. Itela, S. Koly, Y. Lakhouache, Ch. Loial, M. Mathéus, Y. Modestine, Nach, H. Nlend, Y. Romao, Silex, N. Traoré.



Les travaux du SeFeA se sont organisés autour d’un séminaire public au Musée du Quai Branly, du développement d’une encyclopédie en ligne des théâtres afro-contemporains : AFRITHEATRE.COM , d’un ensemble de journées d’étude, de colloques internationaux et de l’Université d’été des théâtres d’Afrique et d’Outre-mer en Avignon. Un cycle de rencontres scientifiques transdisciplinaires s’est ajouté à ce dispositif : « Esthétiques Jazz : la scène et les images ». https://esthetiquesjazz.tumblr.com

Secrétariat scientifique : Pénélope Dechaufour
Contact : penelope.dechaufour@sorbonne-nouvelle.fr


 



Projet scientifique



Théorie et esthétique des scènes d’Afrique et des diasporas


Le SeFeA poursuit son travail de conceptualisation des esthétiques qui s’attachent aux scènes d’Afrique et des diasporas en postcolonie et développe un programme intitulé : « Poétique des arts marrons et nouvelles théâtralités des scènes et dramaturgies contemporaines : enjeux esthétiques / enjeux politiques», afin d’interroger l’influence des expressions scéniques et plastiques issues des arts marrons et du hip hop, notamment le krump, dans des dramaturgies contemporaines au carrefour de plusieurs territoires, plusieurs imaginaires, plusieurs mémoires et en lien avec les cultures francophones. Le corps comme territoire identitaire et artistique (colonisé, esclavisé, inventé, discriminé, vaporisé, enfoui, disparu, revenant, reconstruit, reconquis…) sera au cœur de la réflexion. C’est pourquoi le SeFeA développe avec Bintou Dembélé et la Cie Rualité un programme scientifique consacré à la dramaticité des danses de rue et des arts marrons, en partenariat avec le département Recherche du Musée du Quai Branly (co-animation d’un programme de séminaire et journées d’étude).




Mémoire de la scène afro-contemporaine

Valorisation des archives : au plan historiographique, le SeFeA entend mettre en place un projet de recherche autour de « Jean-Marie Serreau et les théâtres de la décolonisation » qui devrait fédérer des chercheurs de l’ensemble de l’IRET et se construire en partenariat avec l’Université des Antilles et l’Université Houphouët-Boigny à Abidjan. Ce projet élaboré en partenariat avec la BNF et le Théâtre de la Cité Universitaire donnera lieu à un ouvrage de référence et un colloque international.




Travaux éditoriaux


Afin de capitaliser l’ensemble des recherches historiques menées sur les dramaturgies d’Afrique et des diasporas, sera finalisé, avec les éditions du CNRS, un ouvrage de référence consacré aux théâtres d’Afrique et des Outre-mer (Cent ans d’Afrique et d’outre-mer sur les scènes francophones). Parallèlement, le SeFeA entend recueillir la mémoire d’une trentaine de metteurs en scène francophones ayant travaillé en Afrique ou dans la Caraïbe et produit des spectacles à l’instar de Jean-Marie Serreau.

Projet de diffusion


En collaboration avec le projet « Mémoire du spectacle vivant » que lance Savannah Macé, le SeFeA va créer une web- série documentaire qui s’attachera à concevoir des émissions de réflexion liées à l’actualité théâtrale, mais aussi à des questions d’histoire en lien avec les fonds conservés à la Théâtrothèque Gaston Baty. Les émissions seront enregistrées en public à la Théâtrothèque Gaston Baty et réuniront artistes, critiques et universitaires.



Séminaire

Le SeFeA tient annuellement un séminaire public au Musée du Quai Branly. Ce séminaire est régulièrement ponctué par des journées d’études thématiques.


 



 
Actions à l’international 

Le laboratoire développe des partenariats scientifiques internationaux qui sous-tendent la triangularité de ses recherches et donnent lieu à des rencontres scientifiques à l’international ; en 2012 avec l’Université ELTE à Budapest en Hongrie ; en 2013 avec l’Université de Virginie aux Etats-Unis ; en 2014 avec l’Université Félix Houphouët-Boigny àAbidjan en Côte d’Ivoire. Ces actions à l’international ont fait l’objet de films scientifiques, notamment Un conte d’Afrique à Budapest (26 minutes, réalisation : Pénélope Dechaufour, avec la collaboration de S. Chalaye, 2013) et Héroïnes des scènes d’Afrique et des diasporas (26 minutes, réalisation : P. Dechaufour et J. Lachèze, avec la collaboration de S. Chalaye, 2016. Depuis 2013, le SeFeA construit des actions scientifiques en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, et a notamment bénéficié de son soutien pour l’organisation de « Théâtres d’Afrique et des diasporas au féminin » à Abidjan en mars 2014.

 


Université d’été en Avignon


Le laboratoire SeFeA est aussi présent chaque année au Festival d’Avignon avec l’Université d’été des Théâtres d’Afrique et d’Outre-Mer à La Chapelle du Verbe Incarné, sous le Chapiteau du Off ou à la Chartreuse de Villeneuve- lès-Avignon (avec le soutien de l’OIF en 2013 et 2017 et du Conseil Régional de Guadeloupe en 2014).

 








 

 

 
Esthétiques jazz : la scène et les images
Pour suivre toutes les éditions : https://esthetiquesjazz.tumblr.com

Dans le cadre des travaux de conceptualisation des esthétiques diasporiques qui intéressent le laboratoire, le SeFeA a mis en place « Esthétique(s) Jazz : la scène et les images », des rencontres scientifiques transdisciplinaires et internationales qui contribuent à ouvrir un champ scientifique innovant où le jazz est abordé comme un modèle esthétique qui travaille la scène comme la création plastique. Nous avons réalisé cinq éditions de ces rencontres et lancé une collection aux Editions passages afin d’accompagner la réflexion scientifique. Les premiers volumes parus sont ECRITURE ET IMPROVISATION : LE MODELE JAZZ ? et RIRES DE JAZZ, coll. « Esthétiques jazz : la scène et les images », Passage(s), Caen. A paraître : DESSINER JAZZ.







 

  • 2013 Ecriture et improvisation, Esthétiques jazz : la scène et les images 1ère édition, 22 et 23 novembre, au MuséeDapper, en partenariat avec Cinéjazz Paris, la Fondation Dapper et Rennes 2.

  • 2014  Rires de jazz, Esthétiques jazz : la scène et les images 2e édition, 28 et 29 novembre, au Musée Dapper en partenariat avec la Fondation Dapper et Cinéjazz Paris et Rennes 2.

  • 2015  Dessiner (le) jazz, Esthétiques Jazz : la scène et les images 3e édition, 20 et 21 novembre 2015, à la Dynamo, en partenariat avec Banlieues Bleues et l’Université Rennes 2.

  • 2016  Animal / jazz/ machine, Esthétiques jazz :  a scène et les images 4e édition, les 24 et 25 novembre, Centre Wallonie Bruxelles,
    en partenariat avec LSU, Paris-Diderot et Rennes 2.

  • 2017 Agir Jazz. Geste créateur / Geste politique », Esthétiques jazz : la scène et les images 5e édition, 23-25 novembre 2017, en partenariat avec Louisiana State Unversity.


 





Publications récentes



  • CORPS ET VOIX D’AFRIQUE FRANCOPHONE ET SES DIASPORAS : POETIQUES CONTEMPORAINES ET ORALITE, Revue d’Etudes Françaises, n°18, Budapest, 2013, 256 p.

  • CULTURE(S) NOIRE(S) EN FRANCE : LA SCENE ET LES IMAGES, Africultures, n°92-93, 2013, 390 p.

  • AFROPEA, UN TERRITOIRE CULTUREL A INVENTER, Africultures la revue, N°99-100, 2015, 476 p. (en coll. avec P. 
Dechaufour)

  • THEATRES D’AFRIQUE AU FEMININ, Africultures, n°103-104, 322 p., 2016.

  • ECRITURE ET IMPROVISATION : LE MODELE JAZZ ?, coll. « Esthétique(s) jazz : la scène et les images », Passage(s), Caen, 
2016.

  • RIRES DE JAZZ, coll. »Esthétique(s) jazz », Passage(s), Caen, 2017.
     
    Afritheatre.com http://www.afritheatre.com L’Encyclopédie en ligne des théâtres contemporains du monde noir francophone (50 nouvelles notices dramaturgiques à lire)




Films scientifiques


Un Conte d’Afrique à Budapestco-réalisé par Pénélope Dechaufour et Romain Vauclair en accès libre https://vimeo.com/81332558

 

Héroïnes des scènes d’Afrique et des diasporas, co-réalisé par Sylvie Chalaye, Pénélope Dechaufour et Jeanne Lachèze en accès libre



Io à Lubumbashi, co-réalisé par Pénélope Dechaufour et Jeanne Lachèze en accès libre


 Le théâtre forum au Burkina Faso, un film de Issiaka Pingdewinde Tiendrebeogo



 
Archives SeFeA