Le laboratoire Scènes francophones et écritures de l’altérité (SeFeA)

Présentation

Fondé par Sylvie Chalaye, le SeFeA a vu le jour à la Sorbonne Nouvelle au sein de l’Institut de Recherche en Études Théâtrales en 2007 et se veut l’héritier des premières recherches lancées par Jacques Scherer sur les dramaturgies d’Afrique subsaharienne. Il fédère plusieurs membres l’IRET, des chercheurs internationaux et des artistes, constitués en laboratoire, qui s’intéressent aux poétiques contemporaines des dramaturgies du monde francophone traversées par l’histoire coloniale et l’histoire des migrations.
Le programme « Afrique(s) en scène : corps, territoire et mémoire » que développe ce laboratoire s’inscrit dans une dynamique triangulaire entre Afrique, Europe et Amérique(s) et interroge la création contemporaine en étudiant en particulier la question du corps scénique et du corps diasporique dans des dramaturgies travaillées par la question de la mémoire et du territoire. Il s’agit notamment de mettre en lumière la spécificité esthétique des créateurs issus de cette altérité en identifiant l’inventivité de leur écriture et en conceptualisant les poétiques qui les structurent (marronnage, esthétique jazz, carnaval, oralité, décolonialité, drame figuratif, désécriture, etc.), mais également de construire une histoire de ces dramaturgies francophones au carrefour de plusieurs territoires, plusieurs imaginaires, plusieurs mémoires.

La nature des problématiques du SeFeA le conduit à travailler en forte réticularité avec la collaboration de chercheurs et chercheuses associés nationaux : Pénélope Dechaufour (Université Paul Valéry-Montpellier), Axel Arthéron, J.-G. Chali et Apollinaire Anakesa (Université des Antilles), A. Bourdie (U Créteil), Chr. Béthune (U Saint-Etienne), Emmanuel Parent (U Rennes 2) ; A. Pierrepont et Y. Séïté (U de Tours) et internationaux, notamment aux Etats-Unis : S. Bérard (U Virginie), Judith Miller (NYU), M. Brewer (U Minnesota), B. Edwards (Columbia University), C. Co (U Tennesse), Ch. Markward (U Pennstate), E Sahakian, U Georgia), au Brésil : Rosana Correia, Gloria M. Peirera (U Sao Paulo) et en Afrique : I. Bah (U Thiès Sénégal), J R Fofié (U Yaoundé Cameroun), Edwige Gbouablé et Dominique Traoré ( U Houphouët-Boigny Côte d’Ivoire), Prosper Kompaore et Idrissa Tiendrébeogo (U Ouagadougou-Burkina Faso)

Corrélativement, le SeFeA a développé des partenariats avec des structures artistiques comme ETC Caraïbe, Textes en Paroles pour les écritures, Axe Sud pour les captations filmées, la Cie Rualité pour la danse et les arts de rue ; Théâtre inutile pour la marionnette, avec des festivals, notamment les Frankolorés en Europe Centrale, le MASA en Afrique subsaharienne, le Festival d’Avignon Off, Cinéjazz, Be Jazz, Banlieues bleues, Jazzycolor ; et avec des institutions de la Francophonie (OIF) et des universités nationales (Université de Bordeaux, Université des Antilles, Université de Montpellier), et internationales (Eltè à Budapest, Univ. Houphouët Boigny-Côte d’Ivoire, Univ. de Virginie, Louisiana State University, NYU, Univ. of Minnesota, U de Brazilia, Univ. de Sao Paulo, U de Ouagadougou, Univ. Fédérale Salvador de Bahia, Univ. de Thiès au Sénégal, Univ. de Georgie, Univ. de San Diego). Enfin, il associe à ses manifestations scientifiques nombre d’artistes impliqués dans les thèmes qu’il étudie, dont : Bintou Dembélé, Aïssa Maïga, Marie-José Chalus, Gerty Dambury, A. Itela, , Yazid Lakhouache, Chantal Loïal, Mariann Mathéus, Yasmine Modestine, Nach, Henri Nlend, Silex, Nanténé Traoré, Michel Onomo, Firmine Richard…

Les travaux du SeFeA se sont organisés autour d’un séminaire public au Musée du Quai Branly, de cycles de conférences scientifiques en partenariat avec des théâtres (Le Théâtre de l’Opprimé, le Théâtre de la Cité internationale, La Chapelle du Verbe Incarnée, Les Plateaux Sauvages…), du développement d’une encyclopédie en ligne des théâtres afro-contemporains : AFRITHEATRE.COM, d’un ensemble de journées d’étude, de colloques internationaux et de l’Université d’été des théâtres d’Afrique et d’Outre-mer en Avignon au moment du festival. Un cycle de rencontres scientifiques transdisciplinaires s’est ajouté à ce dispositif : « Esthétiques Jazz : la scène et les images ».



Secrétariat scientifique : Pénélope Dechaufour
Contact : penelope.dechaufour@sorbonne-nouvelle.fr



 

Projet scientifique


Théorie et esthétique des scènes d’Afrique et des diasporas

Le SeFeA poursuit son travail de conceptualisation des esthétiques qui s’attachent aux scènes d’Afrique et des diasporas en postcolonie et développe un projet de recherche intitulé : « Poétique des arts marrons et nouvelles théâtralités des scènes et dramaturgies contemporaines : enjeux esthétiques / enjeux politiques», afin d’interroger l’influence des expressions scéniques et plastiques issues des arts marrons et du hip hop, notamment le krump, dans des dramaturgies contemporaines au carrefour de plusieurs territoires, plusieurs imaginaires, plusieurs mémoires et en lien avec les cultures francophones. Le corps comme territoire identitaire et artistique (colonisé, esclavisé, inventé, discriminé, vaporisé, enfoui, disparu, revenant, reconstruit, reconquis…) est au cœur de la réflexion.
C’est pourquoi le SeFeA développe avec Bintou Dembélé et la Cie Rualité un programme scientifique consacré à la dramaticité des danses de rue et des arts marrons, en partenariat avec le département Recherche du Musée du Quai Branly (co-animation des programme de séminaire et journées d’étude).


Mémoire de la scène afro-contemporaine

Valorisation des archives : au plan historiographique, le SeFeA a mis en place un projet de recherche autour de « Jean-Marie Serreau et les théâtres de la décolonisation » qui fédère des chercheurs de l’ensemble de l’IRET et se construire en partenariat avec l’Université des Antilles et l’Université Houphouët-Boigny à Abidjan. Ce projet élaboré en partenariat avec la BnF, le Théâtre de la Cité Universitaire et le Théâtre de la Tempête donnera lieu à un ouvrage de référence et un colloque international.

 

Mémoire de la coopération théâtrale : Le SeFeA a recueilli la mémoire d’une trentaine de metteurs en scène francophones ayant travaillé en Afrique ou dans la Caraïbe et produit des spectacles à l’instar de Jean-Marie Serreau. Cet ensemble d’entretiens a été réuni sous la forme d’un ouvrage scientifique à paraître : Détours d’Afrique et d’Outre-mer, les aventuriers de la coopération théâtrale. Le SeFeA a parallèlement contribué en collaboration avec Marie Pasquini à la publication d’un ouvrage qui dresse une histoire de la coopération théâtrale en Afrique à partir des archives de Raymond Hermantier : Raymond Hermantier. Une histoire du théâtre populaire et de la coopération théâtrale en Afrique. Du TNP de Jean Vilar au Théâtre national Daniel Sorano à Dakar 1940-1984, coll. « Images plurielles », Paris, L’Harmattan, 2021.

Mémoire des scènes francophones d’Afrique et des diasporas : Afin de capitaliser l’ensemble des recherches historiques menées sur les dramaturgies d’Afrique et des diasporas, sera finalisé, un ouvrage de référence consacré aux théâtres d’Afrique et des Outre-mer (Cent ans d’Afrique et d’outre-mer sur les scènes francophones).

 

Séminaire

Le SeFeA tient annuellement un séminaire public au Musée du Quai Branly. Ce séminaire est régulièrement ponctué par des journées d’études thématiques.


UNIVERSITÉ D’ÉTÉ DES THÉÂTRES D’AFRIQUE ET D’OUTRE-MER EN AVIGNON

Le laboratoire SeFeA est aussi présent chaque année au Festival d’Avignon avec
l’Université d’été des Théâtres d’Afrique et d’Outre-Mer à La Chapelle du
Verbe Incarné, sous le Chapiteau du Off ou à la Chartreuse de Villeneuve- lès-
Avignon (avec le soutien de l’OIF ou du Conseil Régional de Guadeloupe).
www.verbeincarne.fr
Juillet 2017 : Ecrire et danser les corps enfouis
Juillet 2018 : Fantôme et figures de marronnage
Juillet 2019 : Mémoire du corps et transmission en postcolonie


CYCLE DE CONFERENCES EN PARTENARIAT AVEC DES THEÂTRES

Ces Héroïnes chassées de l’arc-en-ciel du 5 au 15 octobre 2017 en partenariat avec la Compagnie La Camara Oscura et le Théâtre de l’Opprimé Déconstruire l’éroticolonie du 11 au 16 octobre 2018 au Théâtre de la Cité internationale

Projet de diffusion


Esthétiques jazz : la scène et les images

Pour suivre toutes les éditions : https://esthetiquesjazz.tumblr.com

Dans le cadre des travaux de conceptualisation des esthétiques diasporiques qui intéressent le laboratoire, le SeFeA a mis en place un programme coordonné par Sylvie Chalaye et Pierre Letessier, « Esthétique(s) Jazz : la scène et les images », des rencontres scientifiques transdisciplinaires et internationales qui contribuent à ouvrir un champ scientifique innovant où le jazz est abordé comme un modèle esthétique qui travaille la scène comme la création plastique, poétique ou chorégraphique. Nous avons réalisé 8 éditions de ces rencontres en partenariat avec l’Université de Bordeaux et LSU et lancé une collection aux Editions passages afin d’accompagner la réflexion scientifique.
Cinq volumes parus :
Ecritures et improvisation, le modèle jazz, 2016
Rires de jazz, 2017
Dessiner jazz, 2018
Animal / Jazz/ Machine, 2019
Agir jazz, 2020

Editions des rencontres « Esthétiques jazz : la scène et les images » :
• 2013 Ecriture et improvisation, 1ère édition, 22 et 23 novembre, au Musée Dapper, en partenariat avec Cinéjazz Paris, la Fondation Dapper et Rennes 2.
• 2014 Rires de jazz, 2e édition, 28 et 29 novembre, au Musée Dapper en partenariat avec la Fondation Dapper et Cinéjazz Paris et Rennes 2.
• 2015 Dessiner (le) jazz, 3e édition, 20 et 21 novembre 2015, à la Dynamo, en partenariat avec Banlieues Bleues et l’Université Rennes 2.
• 2016 Animal / jazz/ machine, 4e édition, les 24 et 25 novembre, Centre Wallonie Bruxelles, en partenariat avec LSU, Paris-Diderot et Rennes 2.
• 2017 Agir Jazz. Geste créateur / Geste politique, 5e édition, 23-25 novembre 2017, en partenariat avec Louisiana State Unversity.
• 2018 Les Corps du jazz, 6e édition en partenariat avec la Philharmonie et le Centre Wallonie Bruxelles
• 2019 Sacré jazz !, 7e édition, en partenarait avec Les Plateaux sauvages et Jazzycolor et LSU.
• 2021 Les Afriques du jazz, 8 e édition, en partenariat avec le Théâtre de la Cité internationale, 17-18 septembre 2021.


DIFFUSION SCIENTIFIQUE

En collaboration avec le projet « Mémoire du spectacle vivant » que lance Savannah Macé, le SeFeA va créer une web- série documentaire qui s’attachera à concevoir des émissions de réflexion liées à l’actualité théâtrale, mais aussi à des questions d’histoire en lien avec les fonds conservés à la Théâtrothèque Gaston Baty. Les émissions seront enregistrées en public à la Théâtrothèque Gaston Baty et réuniront artistes, critiques et universitaires.


Actions à l’international

Colloques. Le laboratoire développe des partenariats scientifiques internationaux qui sous-tendent la triangularité de ses recherches et donnent lieu à des rencontres scientifiques à l’international ; en 2012 avec l’Université ELTE à Budapest en Hongrie ; en 2013 avec l’Université de Virginie aux Etats-Unis ; en 2014 avec l’Université Félix Houphouët-Boigny à Abidjan en Côte d’Ivoire.
Documentaires. Ces actions à l’international ont fait l’objet de films scientifiques, notamment Un conte d’Afrique à Budapest (26 minutes, réalisation : Pénélope Dechaufour, avec la collaboration de S. Chalaye, 2013) et Héroïnes des scènes d’Afrique et des diasporas (26 minutes, réalisation : P. Dechaufour et J. Lachèze, avec la collaboration de S. Chalaye, 2016. Depuis 2013, le SeFeA construit des actions scientifiques en partenariat avec l’Organisation Internationale de la Francophonie, et a notamment bénéficié de son soutien pour l’organisation de « Théâtres d’Afrique et des diasporas au féminin » à Abidjan en mars 2014.
Réseau scientifique. En 2019, le SeFeA a lancé un Réseau Interuniversitaire franco-brésilien francophones consacré aux dramaturgies africaines qui réunit les Universités de Sao Paulo, Parana, Pelotas, Brasilia, Maranhãon et Bel Horizonte.
Accueil scientifique. Le laboratoire accueille régulièrement des chercheuses et chercheurs étrangers pour des séjours de recherche et des stages doctoraux consacré aux dramaturgies afrocontemporaines. Du Brésil : Fernanda Areias
(Université Fédérale du Maranhão), Rosana Correia et Maria da Glória Magalhães dos Reis (Université de Brasilia), Emilie Sahakian (Université de Georgie), Fernanda Vieira Fernandes (Universidade Federal de Pelotas ) et des Etats Unis : Ajayi Kanyin (Université d’Harward)


  • 2013 Ecriture et improvisation, Esthétiques jazz : la scène et les images 1ère édition, 22 et 23 novembre, au MuséeDapper, en partenariat avec Cinéjazz Paris, la Fondation Dapper et Rennes 2.
  • 2014  Rires de jazz, Esthétiques jazz : la scène et les images 2e édition, 28 et 29 novembre, au Musée Dapper en partenariat avec la Fondation Dapper et Cinéjazz Paris et Rennes 2.
  • 2015  Dessiner (le) jazz, Esthétiques Jazz : la scène et les images 3e édition, 20 et 21 novembre 2015, à la Dynamo, en partenariat avec Banlieues Bleues et l’Université Rennes 2.
  • 2016  Animal / jazz/ machine, Esthétiques jazz :  a scène et les images 4e édition, les 24 et 25 novembre, Centre Wallonie Bruxelles,
  • en partenariat avec LSU, Paris-Diderot et Rennes 2.
  • 2017 Agir Jazz. Geste créateur / Geste politique », Esthétiques jazz : la scène et les images 5e édition, 23-25 novembre 2017, en partenariat avec Louisiana State Unversity.

 

 

EQUIPE

Membres : Pierre Letessier, Alexandra Moreira, Daniel Urrutiaguer, Romain Fohr
Membres associés à titre secondaire : Axel Arthéron, Pénélope Dechaufour, Issiaka Tiendrébéogo, Marie Pasquini, Emilie Sahakian, Judith Miller, Alexandra Roch, Christophe Konkobo, Rosana Correia
Post-doctorant.e.s associé.e.s : Selim Rauer, Blodwenn Mauffret, Raphaëlle Tchamitchian, Isabelle Elizéon, Vanessa Boulaire, Agathe Bel, Sylvie Ngilla
Doctorants : Laurence Ayi, Charlotte Laure, Sheila Nibé, Aurélien Freitas, Kassime Kamagaté, Lima Fabien, Amélie Thérésine, Donato Lacirignola


PUBLICATIONS RÉCENTES
  • CORPS ET VOIX D’AFRIQUE FRANCOPHONE ET SES DIASPORAS : POETIQUES CONTEMPORAINES ET ORALITE, Revue d’Etudes Françaises, n°18, Budapest, 2013, 256 p.
  • CULTURE(S) NOIRE(S) EN FRANCE : LA SCENE ET LES IMAGES, Africultures, n°92-93, 2013, 390 p.
  • AFROPEA, UN TERRITOIRE CULTUREL A INVENTER, Africultures la revue, N°99-100, 2015, 476 p. (en coll. avec P. Dechaufour)
  • THEATRES D’AFRIQUE AU FEMININ, Africultures, n°103-104, 322 p., 2016.
  • ECRITURE ET IMPROVISATION : LE MODELE JAZZ ?, coll. « Esthétique(s) jazz : la scène et les images », Passage(s), Caen, 2016.
  • RIRES DE JAZZ, coll. «Esthétique(s) jazz», Passage(s), Caen, 2017.
  • DESSINER JAZZ, coll. «Esthétique(s) jazz», Passage(s), Caen, 2018.
  • ANIMAL JAZZ MACHINE, coll. «Esthétique(s) jazz», Passage(s), Caen, 2019.
  • AGIR JAZZ, coll. «Esthétique(s) jazz», Passage(s), Caen, 2020.
     

    Afritheatre.com : L’Encyclopédie en ligne des théâtres contemporains du monde noir francophone (50 nouvelles notices dramaturgiques à lire)


FILMS SCIENTIFIQUES

Un Conte d’Afrique à Budapestco-réalisé par Pénélope Dechaufour et Romain Vauclair en accès libre https://vimeo.com/81332558

Héroïnes des scènes d’Afrique et des diasporas, co-réalisé par Sylvie Chalaye, Pénélope Dechaufour et Jeanne Lachèze en accès libre

Io à Lubumbashi, co-réalisé par Pénélope Dechaufour et Jeanne Lachèze en accès libre

 Le théâtre forum au Burkina Faso, un film de Issiaka Pingdewinde Tiendrebeogo

Archives SeFeA